Axe 1 : Information, Communication et Sensibilisation des Populations (ICSP)

Le Mali est un pays qui présente une forte probabilité de  propagation exponentielle et rapide du coronavirus à cause du mode vie ancestral des populations maliennes fortement influencé par les us et coutumes. Connu pour son hospitalité légendaire (diatiguiya), sa riche diversité culturelle et le vivre ensemble de sa population pluriethnique et multiculturelle, les maliens partagent des nombreux moments ensemble dans la solidarité (mariage, baptême, décès, circoncision, cérémonie d’initiation, groupe d’âge etc.).

Paradoxalement cet ensemble de dispositif et de mécanisme de dialogue interculturel (sinagouya, koboro, Alibilibi, horonya, maaya, kanoumeya, sindjiya, siguignogoy djonya, etc.) fortement ancré dans le quotidien des maliens ne facilite pas le respect des mesures barrières comme la distance d’un metre entre les populations, le port d’un cache nez,  le fait de rester chez soi.

Aussi, les maliens doivent adopter des nouveaux comportements d’éviter de manger ensemble dans une même tasse, ne pas boire le thé ensemble dans le même vert ou d’éviter le regroupement même les moments de grande solidarité comme les décès etc.

Afin d’éviter la propagation de cette maladie, le gouvernement a pris de mesures fortes telles que : la suspension jusqu’à nouvel ordre des vols commerciaux en provenance des pays touchés, à l’exception des vols cargos, la fermeture des écoles publiques, privées et confessionnelles (maternelles, primaires, secondaires et supérieures), y compris les medersas, pendant trois (3) semaines, l’interdiction des groupes sociaux, sportifs, culturels et politiques de plus de cinquante (50) personnes, la suspension jusqu’à nouvel ordre de tous les regroupements publics, y compris les ateliers, colloques, séminaires et réunions populaires, la fermeture des boîtes de nuit et des bars dancing et entamer des échanges avec les autorités religieuses pour la fermeture des lieux de cultes. Ces mesures ont été renforcées  par un couvre-feu de 21h à 5h.

Cependant, Bamako continue à vibrer au rythme des mariages, baptêmes et les marchés sont plus que jamais remplis, les gens vaguent à leur occupation en utilisant les transports en commun.

Pour maitriser la propagation de cette maladie, il est impérieux d’adopter les bonnes pratiques et de mettre en application les mesures de prévention recommandées. L’approche  « allons vers et responsabilisons les communautés » vise à préserver la santé des populations et limiter la propagation du covid-19 conformément aux recommandations de l’OMS. Elle est basée sur la diffusion de six messages clés suivants :

  • Se laver les mains,
  • Se couvrir la bouche et le nez en cas de toux ou d’éternuement,
  • Éviter de se toucher le visage et la bouche
  • Garder ses distances d’au moins 1 mètre
  • Rester chez soi lorsqu’on ne se sent pas bien
  • Appeler 3601 en cas de signe de covid-19

Nous souhaiterons renforcer le dispositif opérationnel de prévention et de prise en charge de la maladie à travers un plan de riposte national grace au volontaire AMSODE pour la lutte contre le Covid-19 qui sont dans l’ensemble des régions du Mali.

Nous voulons engager la responsabilité individuelle et collective des maliens et des groupements et associations à la conscientisation des restes des populations. Nos Volontaires AMSODE (VA) travailleront énormément sur l’axe 1 du programme pour que chacun et chacune des populations ou qu’il se trouve puisse prendre la mesure de la situation qu’impose le coronavirus ainsi que de la nécessité de se comporter comme il se doit, d’être discipliné et respectueux par rapport aux mesures prises.

Les VA seront formés sur les modules de préventions développées par l’OMS mais aussi sur des approches spécifiques comme par exemple sur :

·       Les lignes directrices provisoires sur le COVID-19 pour les opérations de préparation et d’intervention en cas d’épidémie dans les Camps (Inter-Agency Standing Committee)

·       Comment inclure les personnes marginalisées et vulnérables dans la communication des risques et l’engagement communautaire (International Federation of Red Cross and Red Crescent Societies)

·       Protection des enfants pendant la pandémie de coronavirus, Normes Sphère, Coronavirus Guidance (Alliance for Child Protection in Humanitarian Action)

Nous voulons concentrer les actions de préventions surtout dans les régions non contaminées par le coronavirus notamment dans le centre et le nord.  Les procéderont à une fortement sensibilisation en utilisant des méthodes adapter aux enfants mais aussi par l’andragogie.

Des approches comme la méthode EDI :Expliquer – Démontrer – imiter seront réalisées pour bien faire passer le message de lavage des mains, l’utilisation des mouchoirs, des gants etc. 

Nous comptons constamment tout en continuant à sensibiliser les populations, notamment sur la nécessité du strict respect des mesures préventives édictées par les plus hautes autorités de notre pays, les inciter à adopter dans leur quotidien une éducation sanitaire de qualité.

RésultatsActivités
Objectif spécifique 1 : Briser la chaîne de transmission de la maladie à travers l’adoption et l’application des mesures  barrières par les populations des zones affectées
Résultat 1.1 : les contaminations locales sont significativement réduites grace à l’adoption et l’application des mesures barrières par les populations des zones affectéesA1/A1.1 : Renforcement de capacité des VA sur les mesures barrières et approches spécifiques d’intervention; A1/A1.2 : dotation des VA en équipements de sensibilisation ; A1/A1.3 Réalisation de sensibilisations dans les espaces publiques ; A1/A1.4 : lancement de la campagne « An ga miri doni » sur les réseaux sociaux
Objectif Spécifique 2 : Renforcer la résilience des populations des zones non affectées sur les risques et l’éducation sanitaire face à la maladie à covid-19
Résultat 2 : les populations des zones non affectées sont mieux informées, sensibilisées et outillées sur les risques de transmission de la maladieA2/A2.1 :Réalisation de sensibilisations dans les espaces publiques ; A2/A2.2 : Distribution de kits d’hygiène à 20 000 ménages, A2/A2.3 : Etudes sur la mise en place d’un dispositif de lavage de main publique rallié au système de drainage des eaux ; A2/A2.4 : Appui aux collectivités locales pour la mise en place du dispositif de lavage de main ; A2/A2.5 : Réalisation des émissions radios  et spots publicitaires