Mariage Précoce

Ce projet vise à diminuer la pratique du mariage précoce à Niamakoro en commune VI du District de Bamako.  Il a pour cibles principales : les parents et les jeunes filles de 13 à 17 ans. Le choix de la zone d’intervention s’explique par les raisons ci-après : Tout d’abord, la commune VI est de loin la plus vaste et la plus peuplée des 06 communes du District de Bamako. Selon le PDSEC 2016-2020, elle comptait 544 326 habitants avec une superficie de 8882 hectares.

Au nombre des 10 quartiers de la Commune VI, Niamakoro reste le plus  vaste avec plus du quart (29%) de la population de la commune qui y réside. La population jeune reste majoritaire à Niamakoro. La faiblesse des revenus des ménages, la forte dominance des traditions et surtout l’ignorance des dangers liés au mariage précoce expliqueraient entre autres le taux élevé de cette pratique.

 

En vue de l’atteinte des objectifs du projet, la stratégie à utiliser sera tout d’abord de préparer la communauté à travers l’identification et la formation des acteurs habituellement impliqués au début et à la fin du processus d’un mariage précoce. Ces acteurs formés s’occuperont par la suite de l’animation des séances de sensibilisation destinées à un public large. Ainsi, la communauté aura en son sein des relais capables d’entreprendre différentes actions allant dans le sens de la prévention de tout cas de mariage précoce. Aussi, la communication sera renforcée autour des conséquences néfastes de la pratique du mariage précoce. A la fin du projet, les connaissances de 1 200 parents seront améliorées sur les inconvénients de la pratique du mariage précoce grâce aux activités de sensibilisations et d’appui-conseils  qui seront réalisées par les acteurs clés notamment les Comités de Gestion Scolaire et les Clubs de Jeunes Filles.

 

Suite à la mise en place des Clubs de Jeunes Filles en partenariat avec les administrations scolaires, leurs capacités seront renforcées pour conduire des activités de sensibilisation à l’endroit des autres filles et mener des actions de plaidoyers en vue du respect des droits de l’enfant notamment celui en rapport avec l’éducation et la participation.

 

Groupes cibles et des bénéficiaires finaux

 

  • Les groupes cibles sont :
  • Les Comités de Gestion Scolaire (CGS) et les Clubs de Jeunes Filles
  • Les Bénéficiaires finaux sont :
  • 1 200 parents et 3 600 jeunes filles de 13 à 17 ans

 

Date du début du projet : Mars 2019

Date de fin du projet : Novembre 2019

 

Objectif du projet :

Contribuer à réduire le mariage précoce des filles  en communes VI du District de  Bamako à travers des campagnes d’information et de sensibilisation  des parents et élèves.

 

Résultats :

  • 1 : La mise en place d’un dispositif communautaire et le renforcement de capacités des acteurs clés communautaires (CGS et clubs de jeunes filles) sur les dangers du mariage précoce ainsi que les techniques de sensibilisation et de prévention du phénomène sont réalisés
  • 2 : Les connaissances des parents et des adolescentes sur les conséquences liées à la pratique du mariage précoce sont améliorées ;